Bienvenue sur
Le site internet
de la ville

Cérémonie des vœux à la population - Vendredi 18 janvier 2019

IMG_9002

Madame la Conseillère régionale représentant Madame la Président de Région,

Madame la Conseillère Départementale représentant Monsieur le Président du Conseil départemental,

Monsieur le Président de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée,

Madame, Messieurs les Maires, chers collègues,

Monsieur le Maire Honoraire,

Mesdames, Messieurs les élus, chers membres du CMJ,

Mesdames, Messieurs les Présidents d’Associations,

Messieurs les représentants des Autorités civiles et militaires,

Mesdames, Messieurs,

Mes chers concitoyens, Viassoises, Viassois,

 

 

Je suis ravi de vous accueillir ce soir pour notre traditionnelle cérémonie des vœux, qui se veut, avant toute chose, un moment de partage, de convivialité et de rassemblement.

 

Votre présence nombreuse ce soir témoigne une fois de plus de l’intérêt que vous portez à votre Commune.

 

Face à l’agitation qui règne dans notre pays depuis ces derniers mois, la place de l’élu local dans notre République s’est révélée comme fondamentale.

 

Face aux manifestations des mouvements citoyens et à leurs légitimes revendications telles que le fait que le travail ne soit pas assez valorisé ou le fait que nous payons trop de taxes, le pouvoir National et le Gouvernement se sont montrés comme étant déconnectés des réalités locales.

 

Cette attitude de nos gouvernants a contrasté fortement avec l’engagement de l’ensemble des élus locaux.

 

Depuis plusieurs mois maintenant, le Gouvernement méprise le rôle des élus locaux et a pour objectif de forcer le rassemblement des Communes au sein des Intercommunalités et des Métropoles, qui a pour conséquence des transferts de compétences et moins de proximité.

 

Nous devons résister si nous voulons maintenir cet échelon de proximité qu’est la Commune

 

La place de l’élu local dans notre République est donc primordiale.

 

D’ailleurs, le Président de la République l’a bien compris en lançant le Grand débat national où il a remis les Maires au cœur du dispositif républicain.

 

A ce titre, j’ai été convié cet après-midi à rencontrer, avec d’autres maires de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, le Président de la République.

Mais tenant notre rassemblement de ce soir, vous comprendrez bien que je n’ai pu y répondre favorablement.

 

Si les mouvements citoyens que nous avons vu sur notre territoire ont eu pour effet de faire reculer le Gouvernement sur de funestes décisions, comme l’augmentation des taxes de carburants ou la hausse de la CSG pour les retraités les plus modestes, nous ne pouvons toutefois accepter les phénomènes de violence ou de haine de Français, les uns contre les autres, comme nous avons pu le constater.

 

MANIFESTER, c’est un droit maisse respecter les uns les autres c’est un DEVOIR. Rien ne saurait justifier la violence.

 

Comment dans ces conditions, pouvons-nous tolérer que certains cassent des commerces ou détruisent des péages d’autoroutes obligeant ceux qui travaillent à faire parfois des détours de plusieurs kilomètres pour se rendre sur leur lieu de travail.

 

Où a été l’autorité de l’Etat dans le maintien de l’ordre public ?

 

Il y a de ça 10 ans, le 1er Ministre de la France annonçait que notre pays était en faillite. Nous le constatons aujourd’hui sur le plan sociétal.

 

A cela s’agrège des phénomènes de violences verbales, des commentaires à tout-va sans aucun recul et une prolifération de haine sur les réseaux sociaux, qui n’épargnent personne.

 

Certains veulent nous imposer la révolution, l’anarchie par des slogans « MACRON DEMISSION » ; ceci est inacceptable ! Nous sommes en démocratie et pas dans une anarchie !

Le vote des urnes doit être respecté !

 

Malgré toutes ces vicissitudes, je ne peux que souhaiter que les tensions, qui agitent notre pays et parfois même notre territoire local, s’estompent.

 

Je tiens ce soir à réaffirmer notre soutien aux forces de l’ordre qui font un métier difficile et qui assurent notre protection au quotidien, notamment face à la menace terroriste.

 

Je pense également au corps des sapeurs-pompiers qui secourent, comme les forces de l’ordre, nos concitoyens parfois au péril de leur vie.

 

Nous ne pouvons que souhaiter que 2019 soit une année de réussite pour la France, dans un climat apaisé pour nous tous.

 

Faisons ensemble que 2019 soit une année de tolérance,respect et fraternité entre les Hommes.

 

En 2019, soyons fiers d’être Européens ! soyons fiers d’être Français, mais surtout soyons fiers d’être Viassois !

 

***

 

A l’aube de cette nouvelle année, je vous adresse donc, au nom du Conseil Municipal et en mon nom personnel, mes meilleurs vœux de santé, bonheur et réussite. 

 

Je vous souhaite également une année heureuse pour chacune et chacun d’entre vous.

 

J’associe aussi en pensée toutes celles et tous ceux qui ne peuvent être parmi nous ce soir et toutes celles et ceux qui nous ont quittés au cours de l’année 2018.

 

Beaucoup de réalisations ont vu le jour en 2018.

 

Vous en aurez un bel aperçu grâce au livret qui vous sera remis à l’issue de cette cérémonie.

 

Egalement, au travers du Magazine Municipal trimestriel, vous pouvez suivre l’évolution régulière des dossiers et projets communaux.

 

 

 

Sans oublier le Guide pratique 2019 - qui vient de paraitre et qui sera distribué dès lundi - dans lequel vous trouverez de nombreuses informations utiles, telles que les coordonnées des différentes associations locales, des professionnels de santé et autres services

 

Avant de nous tourner vers l’avenir, je vous propose donc de découvrir le bilan des actions menées tout au long de l’année écoulée, au travers d’une vidéo.

 

MOTEUR, ACTION !

 

***

 

2019

Une ville à la hauteur de nos ambitions

 

 

La page 2018 est tournée ; désormais s’écrit celle de 2019.

 

Ensemble, nous allons entamer un nouveau chapitre.

 

Au cours de l’année passée, la vie locale a été particulièrement dense et riche.

 

Je tiens à remercier les présidents d’associations, véritables acteurs en matière de solidarité, qui œuvrent au quotidien pour maintenir et assurer le lien social entre les viassois.

 

Je ne reviendrai pas sur les nombreux dossiers et chantiers engagés dans tous les domaines, avec l’ensemble des élus qui m’accompagnent et des services municipaux.

 

Notre travail est certes loin d’être terminé, mais nous l’avons particulièrement bien engagé.

 

Que ce soit en cœur de ville et à Vias Plage, nous continuerons à travailler d’arrache-pied durant les douze prochains mois, et ce, jusqu’au terme de notre mandat.

 

 

 

De l’urbanisme au cadre de vie, en passant par le patrimoine, le tourisme et l’économie, sans oublier la vie culturelle, sportive, sociale et associative, nous poursuivrons notre élan de dynamisme et de jeunesse, insufflé depuis  5 ans.

 

 

URBANISME

Améliorer votre cadre de vie au quotidien

 

 

La 2ème phase des travaux de requalification de l’Avenue de la Méditerranée, démarrée en octobre dernier, avance de manière significative.

 

D’ici quelques semaines, la construction du promenoir et de la montée sur la mer touchera à sa fin.

 

S’enchaîneront ensuite les travaux de métallerie, de serrurerie, de mise en lumière de l’ouvrage et de revêtements de sol.

 

La phase finale consistera en la mise en place du mobilier et des plantations.

 

Ce changement profond de notre littoral, tant attendu depuis des décennies, redynamise incontestablement l’économie de notre ville. Il contribue également à améliorer la qualité d’accueil et à maintenir notre attractivité touristique.

 

Le coût prévisionnel de la 2ème tranche des travaux de l’Avenue de la Méditerranée s’élève à 2 949 460,72€ HT. 

 

-      Subvention Région : 2 655 636€, soit 30% de cofinancement sur le coût total du projet.

 

-      Subventions Département : 338 718,16€, au titre du déclassement de la route départementale 137 + 224 900€ attribués pour la phase 2.

 

***

 

Répondre aux attentes particulières des associations et plus largement des Viassois est chose faite avec la construction de la nouvelle Halle Multisports.

 

Dans quelques semaines, cet ouvrage moderne, spécialement dédié aux sportifs et aux associations, va être livré (fin du 1er trimestre). Il sera mis en service dès le mois de septembre prochain.

 

Le nouveau bâtiment, construit dans le prolongement de l’existant, comprend 4 salles pour la pratique de la boxe, de l’haltérophilie de la danse et du judo. Il accueillera également le service des sports.

 

L’ancienne Salle des Fêtes réhabilitée, composée d’1 grande salle de réception et de 2 salles de réunion à l’étage, sera mise à la disposition des associations.

 

Soutenir les associations locales et contribuer au développement du Sport étaient une nécessité ; aujourd’hui, c’est devenu une réalité !

 

ASSOCIATIONS : nouveaux locaux : Croix Rouge / atelier de peinture (PowerPoint)

 

Cette Halle Multisports s’inscrit dans la politique sportive communale que nous avonsbâtiedepuis 4 ans.

 

Le coût des travaux de construction de ce projet s’élève à 2 182 792,50€ HT. Des subventions nous ont été octroyées par la Région, la CAHM, et la réserve parlementaire pour un montant total de 585 000€ (Subvention Région 450 000€ / Subvention CAHM 125 000€ / Subvention réserve parlementaire 10 000€).

 

Aujourd’hui à Vias, le sport est en plein essor ; il se pratique tout au long de l’année.

 

En hiver, le service des sports propose de nombreuses activités, notamment avec la Carte Pass, pour toutes tranches d’âges confondues (les babies, les jeunes et les séniors).

 

Egalement, la délocalisation du service sport à la plage en période estivale démontre notre volonté de maintenir une dynamique constante de sport / santé.

 

***

 

Les 3 parkings des écoles sont aujourd’hui entièrement refaits.

 

Vous pouvez enfin stationner sur des espaces restructurés et rénovés.

 

L’éclairage LED permet par ailleurs à la ville de faire des économies d’énergie substantielles.

 

Prochainement, de nouveaux arbres,  adaptés aux conditions du sol (micocouliers), seront plantés.

 

Nous ne nous arrêterons pas là.

 

Fin février, l’Avenue Jean Manzanéra fera l’objet d’une réfection intégrale, dans la continuité des travaux réalisés aux abords du pôle scolaire et sportif de la Commune.

 

Le coût prévisionnel de ces travaux s’élève à 181 300€.

 

Les travaux se poursuivent également sur l’Avenue du Général de Goys.

 

A ce jour, les réseaux secs sont enfouis et désencombrent l’espace aérien.

Des lampadaires LED sont installés.

Les réseaux humides sont entièrement rénovés.

Les bordures de trottoir sont posées.

 

La réfection de la voirie en surface est en cours.

 

La prochaine étape des travaux en la mise en œuvre des trottoirs, des bandes de roulement en enrobé, et des espaces de stationnement.

 

Le coût prévisionnel de la réalisation des voiries sur l’Avenue du Général de Goys s’élève à 407 500€. Une subvention d’un montant de26 100€ a été octroyée par le Département.

 

Enfin, le démarrage des travaux tant attendus de réhabilitation du Boulevard Gambetta est imminent !

 

Suite à l’opération de renouvellement des réseaux humides (assainissement et eau potable) entreprise en 2017, le chantier est programmé en ce début d’année 2019.

 

Le réseau pluvial sera repris ponctuellement sur les points qui le nécessitent, avant les travaux de voirie en surface (chaussées, trottoirs).

 

Le coût prévisionnel pour la réfection des voiries du Boulevard Gambetta s’élève à 531 380€.

 

***

 

La modernisation de l’éclairage public, engagée depuis 3 ans, se poursuivra en 2019.

 

Les anciens lampadaires (mats) sont progressivement remplacés par des candélabres modernes.

 

Les luminaires vétustes et énergivores sont remplacés par des lanternes équipées d’ampoules LED, à faible consommation d’énergie.

 

Cette technologie LED réduit les émissions de CO2, au bénéfice de l’environnement.

 

A terme, ce seront près de 50% d’économie réalisés sur la facture énergétique de la Commune.

 

Comme vous pouvez le constater, l’écologie est au cœur de nos priorités et c’est une réalité à Vias Méditerranée !

 

***

 

ZAC Font Longue : L’aménagement du Nord de Viass’inscrit dans une dynamique urbaine de gestion des déplacements, de sécurisation de l’entrée de ville (côté Bessan), de renforcement des équipements publics et de constitution de cheminements piétons et cyclistes, alternatifs à la voiture.

 

La société Angelotti a été désignée « Aménageur » du projet à l’été 2017, à l’issue d’une procédure de mise en concurrence.

 

Toutefois, faire sortir de terre un nouveau quartier d’habitations relève du parcours du combattant avec les démarches administratives que nous imposent les services de l’Etat.

 

Cela nécessite également de nombreuses études techniques et environnementales.

 

Un des volets étudié a été le raccordement obligatoire au réseau d’eau potable du Syndicat Bas Languedoc (SBL) de Florensac.

 

Il était en effet indispensable que la Commune dispose d’une double ressource en eau potable pour voir émerger de nouvelles habitations.

 

Aujourd’hui, le dossier de la ZAC avance puisque les fouilles archéologiques préventives ont été effectuées.

 

Le dossier de réalisation sera prochainement soumis au Conseil Municipal.

 

Situé au nord de la Commune, ce programme de constructions diversifié proposera du logement traditionnel, de la maison individuelle, du logement intermédiaire, des maisons en bande groupée, mais aussi des immeubles collectifs à taille humaine.

 

Les premiers aménagements sont prévus d’ici fin de l’année 2019, début 2020.

 

Un des enjeux principal de ce futur nouveau quartier est de le connecter au centre-ville. Pour cela, nous travaillons conjointement avec la SNCF afin de construire une passerelle piétonne au-dessus de la voie ferrée, et un pont pour les véhicules chemin de Coussergues.

 

***

 

S’agissant du dossier de l’eau potable, je tiens ici à rétablir des vérités.

 

Vias ne disposait que d’une seule ressource en eau potable : la nappe astienne via 3 forages.

 

Or, la nappe astienne ne permet plus de répondre aux besoins actuels et surtout futurs en eau potable de la Commune.

 

En effet, elle est en déficit chronique de sorte que les services de l’Etat ont imposé de rechercher une ressource d’eau potable complémentaire.

 

Les volumes prélevés par Vias sur la nappe astienne doivent être divisés par 2 pour passer de 440 000 m3 à 220 000 m3 par an.

 

Nous devons donc prélever 220 000 m3 en moins sur cette nappe.

 

2 solutions s’ouvraient à nous :

 

-      Soit fermer les robinets, de sorte que les Viassois n’auraient plus d’eau chez eux.

 

-      Ou, soit, faire le choix difficile mais responsable d’adhérer au Syndicat du Bas Languedoc (SBL).

 

Nous avons donc fait le choix d’adhérer au SBL, qui réunit 23 Communes, de Vias jusqu’aux portes de Montpellier.

 

SBL a programmé les travaux de raccordement : une conduite de 10 kilomètres qui reliera Vias au barrage de Bladier Ricard.

 

Ainsi, ce syndicat apportera à Vias l’eau potable, prélevée dans la nappe « fleuve Hérault », dont nous avons besoin et sécurisera, pour l’avenir, la Commune en matière de consommation et de santé (pollution).

 

8 millions d’€ ont été investis pour ces travaux supportés par l’ensemble des Communes membres du SBL.

 

L’approvisionnement en eau pour Vias est assuré jusqu’en 2050.

 

Cette nouvelle ressource d’eau permettra de développer la Commune et d’accueillir de futures zones constructibles quirapporteront de nouvelles recettes fiscales à la ville et nous permettront de poursuivre nos investissements.

 

Certes, les travaux engagés par le SBL, à hauteur de 8 millions d’€, ont eu une incidence sur le prix de l’eau, mais, si nous avions dû supporter seul le coût de cet investissement obligatoire, puisque imposé par l’Etat, le prix de l’eau au m3 aurait été largement supérieur au prix facturé à ce jour.

 

Comme je le disais, ce fut un choix difficile, car forcément impopulaire, mais un choix responsable qui aurait dû être fait il y a plusieurs années.

 

En tout état de cause, la gestion passée ne pouvait plus perdurer car lors des précédents mandats, certains administrés ne payaient pas leurs factures d’eau potable et plus de 800 000€ étaient dus à la ville.

 

Dans les années qui viennent, en partenariat avec le SBL, une nouvelle Délégation de Service Public sera négocié avec, pour unique but, une baisse du prix de l’eau par une baisse de la part du délégataire.

 

 

PATRIMOINE

 

En matière de Patrimoine, je rappelle brièvement qu’en novembre 2018, une 1ère et importante phase de travaux d’entretien de notre église Saint Jean Baptiste a débuté.

 

Ces travaux, nécessaires pour la sauvegarde de ce que l’Histoire nous a légué, visaient à reprendre les désordres urgents du bâtiment, en facilitant notamment l’écoulement de l’eau, pour garantir la fonction du site et maintenir l’accueil des personnes dans de bonnes conditions.

 

Nous avons obtenu une subvention d’un montant de 34 943€ octroyée par la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), soit 50% du montant total des travaux, s’élevant à 74 914,44€.

 

Bien entendu, nous n’en resterons pas là !

 

Très prochainement, une étude diagnostic complète du bâtiment va être réalisée.

 

Elle permettra de cibler et d’engager les autres travaux nécessaires à mener, pour poursuivre notre devoir de préservation et de valorisation du patrimoine bâti.

 

***

 

Nous valorisons également notre patrimoine bâti par la mise en valeur architecturale de nos bâtiments municipaux.

 

C’est ainsi, qu’après la rénovation des Halles couvertes, l’action façades en cœur de ville a débuté à l’automne dernier sur la Salle Yvon Vieu et le Tabac.

 

Les travaux se poursuivent avec la réfectiondu point-chaud de la Place du 14 juillet.

 

Les ravalements de façade contribuent à la mise en valeur architecturale de notre cœur de ville et au maintien de son attractivité.

 

Nous montrons l’exemple et incitons les propriétaires privés, particuliers et professionnels, à rénover leur façade et/ou devanture commerciale.

 

Je rappelle que dans le cadre de son programme « Objectif Rénov’ », le Service Habitat de la CAHM accompagne les propriétaires qui souhaitent engager des travaux, en octroyant des aides importantes.

 

 

 

SÉCURITÉ

Développement exponentiel du dispositif de vidéo-protection

 

 

A ce jour, le parc de vidéo-protection de la ville comprend seulement 11 caméras.

 

28 caméras supplémentaires vont compléter le parc existant cette année 2019.

 

Ainsi, au total, le dispositif de vidéo-surveillance comptabilisera donc 39 caméras.

 

Des travaux sont actuellement engagés : tirage des liaisons cuivre, réalisation d’opérations de « génie civil  », déploiement des infrastructures informatiques, d’un serveur et d’un stockeur sécurisés, installation des transmissions radio et fibre, d’un logiciel de pilotage et d’enregistrement des caméras, et pose de matériels extérieurs.

 

9 caméras, aujourd’hui équipées d’objectifs fixes, seront remplacées par des dômes mobiles. Avec une rotation à 360 degrés, ils offriront un angle de surveillance et un champ de visibilité accrus.

 

25 caméras supplémentaires vont être déployées sur le territoire.

Dans le cadre de la requalification de l’Avenue de la Méditerranée, des appareils de dernière génération sont déjà installés sur la 1ère tranche achevée ; d’autres le seront au cours de la 2ème phase des travaux.

 

5 caméras à lecture de plaques d’immatriculation seront égalementposées aux entrées et sorties de Vias.

 

Elles permettront notamment aux forces de l’ordre d’être averties de toute intrusion de véhicules volés/recherchés sur la Commune.

 

L’intégralité de ces caméras sera reliée au CSU, qui sera installé dans un bâtiment communal.

 

Le coût de cette opération s’élève à 200 000€ HT, maintenance comprise.

 

Nous avons sollicité des subventions auprès des services de l’Etat et nous avons attendu le plus longtemps possible avant de démarrer ces travaux d’extension de vidéo-surveillance ; mais l’Etat, comme dans de nombreux autres domaines, ne soutient plus les petites collectivités dans leurs missions de prévention de la délinquance.

 

Nous faisons donc sans l’aide de l’Etat.

 

***

 

Concernant l’hébergement des Gendarmes qui viennent renforcer notre dispositif de sécurité en période estivale, nous allons poursuivre la construction des 4 derniers logements, portant ainsi leur nombre total à 12.

 

Pour rappel, 4 avaient été construits en 2017 et 4 autres en 2018.

 

L’aboutissement de ce programme d’optimisation et de confort des conditions d’hébergement des militaires sera l’occasion pour nous d’inaugurer la Gendarmerie de Vias Plage en juillet prochain.

 

Je proposerai très prochainement au Conseil Municipal de dénommer ce poste de Gendarmerie avancé « Gendarmerie Colonel Arnaud Beltrame », en hommage à cet officier de la Gendarmerie nationale, lâchement assassiné lors de l’attaque terroriste du 23 mars 2018 à Trèbes. En effet, ce gendarme héroïque s’est sacrifié en prenant la place d’une otage.

 

FINANCES

 

Pour mener à bien l’ensemble des projets structurants de la Commune, depuis le début du mandat et à ce jour, 21 millions d’euros ont été investis.

 

Je tiens à préciser que, sur ces 21 millions d’euros, seulement 4 millions d’euros ont été financés par recours à l’emprunt.

 

Les partenariats, tissés avec les services de l’Etat, la Région Occitanie Pyrénées/Méditerranée, le Département de l’Hérault, la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée, nous ont permis d’obtenir des cofinancements au cours de l’année.

 

Début 2018, nous avions enregistré un total de 3,7 millions d’€ de cofinancement pour tous nos différents dossiers.

 

Sur la seule année 2018, les subventions attribuées s’élèvent à 311 943€ :

 

  • Département : 277 000€

-      224 900€ pour la restructuration des infrastructures publiques pour répondre aux enjeux économiques et touristiques du développement de la commune – tranche 2,

-      26 100 € pour l’Avenue du Général de Goys,

-      26 000 € pour la réfection du chemin de Fontbergade et de l’ancien chemin de la mer

 

  • Et les 34 943 € de la DRAC pour les travaux de l’Eglise.

 

Ainsi, depuis le début de notre mandat, ce sont 4 millions d’euros de subventions qui nous ont été attribués.

 

Du jamais vu pour notre Commune !

 

Par ailleurs, le travail réalisé par les services municipaux nous ont permis d’accroître les recettes de la collectivité.

 

Enfin, je tiens à rappeler qu’après avoir baissé les taux d’imposition des impôts direct locaux en 2014 et 2015, ces derniers sont stables depuis 4 ans, puisqu’ils resteront inchangés en 2019.

 

Taxe d’Habitation : 15,19 %,

Taxe Foncière sur les propriétés bâties : 17,81 %,

Taxe Foncière sur les propriétés non bâties : 64,94 %

 

Notre gestion financière rigoureuse et maîtrisée se traduit par l’émergence de nombreuses réalisations.

 

 

CULTURE

 

 

Je voudrai terminer mes propos en évoquant la vie culturelle de notre Commune.

 

Dernièrement, les festivités de Noël ont été une réussite et une nouvelle fois l’occasion de nous retrouver en cœur de ville pour profiter des animations traditionnelles, programmées pour la 1ère fois durant 16 jours.

 

2019 sera une année tout aussi intense et riche que les précédentes.

 

Dans quelques semaines, Vias va vivre au rythme de 3 jours de liesse populaire avec le Carnaval, festivité hivernale incontournable.

 

Vias Terroir Fleuri lancera la saison estivale dès le mois d’avril.

 

S’enchaîneront les incontournables animations :

Fête de la Musique,

L’élection de Miss Vias et la finale de l’élection de Miss Languedoc-Roussillon,

La Stella Maris & Sant Joan de la Mar,

Le Ciné Plage, qui connait un engouement grandissant chaque année,

Le mythique Festival Vias en Jazz,

Et bien entendu, la 2ème édition de Vias Terroir d’Automne qui clôturera les animations de plein air avant de profiter pleinement de la nouvelle saison culturelle 2019-2020 du Théâtre de l’Ardaillon, où nous sommes tous rassemblés ce soir.

 

***

 

Comme vous pouvez le constater, Vias avance !

 

Vias se modernise jour après jour, et s’inscrit peu à peu dans le 21ème siècle.

 

Comme disait Georges Clémenceau « Ne réussissent que ceux qui osent oser ».

Ensemble, nous avons osé et nous conduisons notre Commune vers la modernité et le changement.

 

Ensemble, nous réussissons car nous osons : bâtir une ville nouvelle pour nos générations futures.

 

Au cours de ces 5 dernières années, des avancées significatives ont été réalisées dans tous les domaines.

 

Cette nouvelle année sera encore synonyme de travail acharné.

 

2019 marquera l’aboutissement du mandat confié, où l’action, la création et la gestion auront été véritablement les maîtres-mots.

 

L’échelon communal, et sa proximité, est un maillon indispensable de notre République.

 

Les élus qui m’entourent ont à cœur de vous servir pour que Vias continue de se projeter vers l’avenir.

 

Un avenir que nous construisons ensemble.

 

Avant de clore et de vous inviter à partager le verre de l’amitié, je vous renouvelle, ainsi qu’à vos proches, au nom du Conseil municipal et en mon nom, mes vœux les plus chaleureux de bonne et heureuse année 2019.

 

REMISE DE MEDAILLES DE LA VILLE

 

 

Comme le veut également la tradition, je vais honorer des Viassois qui se sont particulièrement distingués, tant dans le domaine social, sportif, culturel, ou associatif :

 

1)   Mme Karine NICOLAS : Pascale Genieis-Toral

2)   Mme Margarida SILVA : Pascale Genieis-Toral

3)   M. Guilhaume SOL : Sandrine Mazars

4)   M. Georges GIMENEZ : Catherine Corbier

5)   M. Yves DOMAISON : Monsieur le Maire, Jordan Dartier

6)   M. Lionel ALBANO : Laure Godefroy

 

 

Bonne et heureuse année 2019 à toutes et à tous !

 

La Marseillaise