Bienvenue sur
Le site internet
de la ville

3 drôles de dames s’emparent de l’Ardaillon

> Retour à la liste

Culture & loisirs

Trois jeunes filles à l’énergie débordante ont foulé les planches du Théâtre de l’Ardaillon, ce dimanche 25 novembre 2018 ; un spectacle à l’humour perforant !

Trois jeunes filles à l’énergie débordante ont foulé les planches du Théâtre de l’Ardaillon, ce dimanche 25 novembre 2018 ; un spectacle à l’humour perforant !

 

Juliette Faucon, Lola Cès et Marie Facundo sont drôles, osées, pleines de fraicheur et de charme. Elles s’assument comme de véritables clichés : la blonde idiote, la « grosse » marrante, et la petite hargneuse. Indissociables et complices, elles se crêpent le chignon et s'adorent en même temps, se complètent parfaitement en occupant toutefois chacune une place bien distincte. En résumé, elles font du bien à voir et à entendre.

 

Féministes et cinglantes, elles parlent sans tabou des sujets qui concernent les femmes, leur vie et leur sexualité, dans un registre populaire, voire peu convenable, mais avec une pincée de subtilité tout de même. Elles portent fièrement l’image du « sexe féminin » dans notre société et la défendent : elles dénoncent, affirment, s'affirment, imposent et s'imposent en revendiquant la liberté, le vote, le mariage, la maternité,… sans oublier le viol, crime inacceptable.

 

Les Coquettes oscillent entre jeu scénique fantastique et chant surprenant : leurs voix époustouflantes interprètent aussi bien des petites chansons que des grands classiques (« L’hymne à l'amour » d’Edith Piaf, ou encore « I will always love you » de Whitney Houston).

 

Thomas Cassis, pianiste, accompagne le trio dans ses chants « coquins » et politiquement incorrects (la petite fessée du dimanche soir, mon missionnaire) avec des sonorités comiques et des interventions « masculines » vraiment bienvenues.

 

Du stand up à la comédie musicale, ces artistes ont occupé la scène sans aucun temps mort. Elles ont fait preuve d’une autodérision qui n’a pas laissé insensible. Les sujets brûlants de l’actualité ont tous été abordés sans retenu, à leur façon.

 

L’interaction avec les 400 spectateurs a été palpable : tout le monde s’est unanimement levé à la fin du spectacle.

 

Une séance de dédicace et de photos a eu lieu à l’issue du show.

 

Pari réussi : les trois copines se sont « coquettement » emparées du Théâtre Viassois !