Bienvenue sur
Le site internet
de la ville

Inauguration solennelle du nouvel emplacement de la Stèle du Souvenir du Cessez-le-feu en Algérie du 19 mars 1962

> Retour à la liste

Vie municipale & citoyenne

Le Comité Départemental de la Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie (FNACA) de l'Hérault a tenu son assemblée générale ce jeudi 7 mars au Théâtre de l’Ardaillon.

Le Comité Départemental de la Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie (FNACA) de l'Hérault a tenu son assemblée générale ce jeudi 7 mars au Théâtre de l’Ardaillon.

 

A cette occasion, le Maire, Jordan Dartier, était entouré du Président Départemental de la FNACA de l’Hérault, Michel Martel, du Président du Comité de la FNACA de Vias, Marcel Millardet, de Présidents, d'adhérents et de sympathisants de nombreux autres Comités locaux de cette association d'anciens combattants.

 

A l’issue de la réunion, les participants se sont regroupés en cortège sur le parvis du théâtre, direction le parking Geneviève de Gaulle-Anthonioz pour inaugurer le nouvel emplacement de la Stèle du Souvenir du Cessez-le-feu en Algérie du 19 mars 1962.

 

Le 1er magistrat a pris la parole devant une assistance particulièrement nombreuse : « Cette stèle matérialise le souvenir d'un drame qui s'est déroulé en Afrique du Nord de 1954 à 1962. Elle participe au devoir de mémoire de ceux qui ont perdu la vie dans les combats en Algérie. Elle témoigne aussi d'une période durant laquelle la France a souffert, durant laquelle la République a vacillé, durant laquelle des hommes sont morts, des familles ont été endeuillées », poursuivant : « Placée symboliquement au pied de la Croix de Lorraine, à la demande des membres de la FNACA, cette stèle rend hommage à toutes ces victimes, à celles et ceux qui se sont battus en Afrique du Nord de 1954 à 1962, à celles et ceux qui ont souffert dans leur chair. Honorons nos trois soldats Viassois Morts pour la France : Francis Asencio, André Chiapino, Jean-Pierre Faburel. Tous trois se sont battus pour la Liberté et la défense des valeurs qui nous sont si chères ».

 

S’en sont suivis les traditionnels dépôts de gerbes et le chant d’une vibrante Marseillaise.

 

Cette cérémonie pleine d’émotions s’est terminée par un hommage aux Morts pour la France rendu par la fanfare Départementale des Sapeurs-Pompiers de l’Hérault, dont la présence fût remarquée et appréciée.